1 877 822-1181
819 822-1181

Et les hommes dans tout ça?

Une grossesse imprévue peut apporter son lot d’émotions et plusieurs questionnements. Il est normal de vivre tout cela. Tu peux te poser des questions sur la paternité, tes droits et tes devoirs. L’important c’est que tu prennes un temps de réflexion, mais aussi que tu puisses parler de ce que tu vis à quelqu’un.

Prendre ta place dans la prise de décision

Lors d’une grossesse imprévue, la femme se retrouve face à trois choix possibles :

  • La garde
  • L’avortement
  • L’adoption

Même si le choix de poursuivre ou non la grossesse revient à ta partenaire, il demeure important que tu prennes le temps de penser à la situation, au choix que tu ferais, à ton implication auprès de ta partenaire, etc.

Tu peux alors te poser différentes questions pour orienter ton choix. Par exemple, veux-tu des enfants? Avais-tu prévu des plans? Est-ce que tu te sens prêt à t’impliquer ou à faire des compromis si ta partenaire poursuit la grossesse?

Ce n’est pas une décision facile à prendre. Pour t’aider à y voir plus clair, tu peux faire un exercice en écrivant les avantages et les inconvénients pour chaque option possible. Bien sûr, si une colonne est davantage remplie, cela ne signifie pas que c’est le choix que tu devrais faire, car certains éléments dans la liste peuvent être beaucoup plus importants que d’autres et peser davantage dans la balance.

Lorsque la situation te le permet, tu peux partager ton opinion avec ta partenaire. Même si le choix lui revient, elle pourra prendre une décision éclairée en sachant ce que tu ressens, ce que tu aimerais et ce que tu es prêt à faire ou non. Ton opinion face à cette grossesse pourrait avoir un impact dans sa décision finale.

Tu viens d’apprendre que ta partenaire souhaite poursuivre la grossesse et tu n’es pas certain de vouloir t’impliquer?

Si tu ne souhaites pas t’impliquer auprès de ta partenaire, la décision te revient.
Par contre, si elle le souhaite, la mère peut faire une requête au tribunal pour obtenir la reconnaissance de ta paternité. Elle devra cependant prouver que l’enfant est effectivement le tien. Si tu veux contester ta paternité, le tribunal pourrait exiger un prélèvement d’ADN.

Si ton nom apparaît sur le certificat de naissance, tu as des obligations à remplir. Tu dois subvenir aux besoins de l’enfant notamment en lui versant une pension alimentaire dont le montant varie selon ton revenu.

Pour de plus amples informations sur les délais ou sur les différents recours, tu peux consulter le site d’Éducaloi ou communiquer avec un avocat.

Tu viens d’apprendre que c’est toi le père? Voici tes droits et recours.

Tout d’abord, il est important de mentionner qu’un enfant ne peut pas avoir plus de deux filiations. En d’autres mots, l’enfant ne peut pas avoir plus de deux parents.
Si la mère a seulement inscrit son nom sur l’acte de naissance, il peut alors être possible d’ajouter le nom d’un autre parent. Dans ce cas, tu peux réclamer ta paternité en effectuant une demande en « réclamation d’état » au tribunal.

Cependant, si l’acte de naissance contient le nom de la mère et le nom d’un autre parent, tu dois aller contester le lien du père sur l’acte de naissance avant de pouvoir réclamer ta paternité.

La contraception, ça te concerne aussi!

Pour éviter une grossesse non planifiée, il est de la responsabilité des deux partenaires de penser à un moyen de contraception. Ce n’est pas une responsabilité qui revient seulement à toi ou à ta partenaire. Comme il existe plusieurs moyens de contraception pour les femmes, celles-ci ont davantage d’options. Cependant, tu peux t’impliquer en discutant avec ta partenaire sur le moyen utilisé ou envisagé. Tu peux également l’aider en lui faisant penser à prendre sa méthode contraceptive.

En ce qui te concerne, il existe deux méthodes contraceptives pour l’homme :

  • Le condom est la seule méthode qui protège à la fois contre les grossesses et les ITSS.
  • La vasectomie est possible si tu ne désires plus ou pas avoir d’enfant. Toutefois, il s’agit d’une méthode irréversible.

Savais-tu que?

Il existe la pilule d’urgence, qui peut être prise jusqu’à un maximum de 5 jours suivant une relation sexuelle à risque, afin de prévenir une grossesse. Plus elle est prise tôt suite à la relation, plus elle est efficace.

Tu as eu une relation sexuelle à risque ?

Ce que tu dois savoir sur la filiation

Le lien de filiation est ce qui unit un enfant à ses parents. De ce lien découlent des droits et des devoirs auxquels doivent répondre les parents. Tes droits et devoirs liés à la parentalité :

  • Assurer la garde de ton enfant
  • Le surveiller
  • L’éduquer
  • L’entretenir
  • Le nourrir
  • Le protéger physiquement et psychologiquement

Tu as des questions?

Que ce soit pour obtenir du soutien ou avoir des réponses à tes questions, n’hésite pas à nous écrire. Tu peux le faire à l’aide de ce formulaire. Il nous fera plaisir d’y répondre rapidement en toute discrétion.

 

10 + 1 =

FAQ (foire aux questions)

Tu trouveras dans cette section nos réponses aux questions les plus fréquemment posées. Si tu ne trouves pas de réponses à tes questions, n’hésite pas à nous appeler au 819 822-1181
ou à nous écrire!